BTSA GESTION ET PROTECTION DE LA NATURE

Gérer et valoriser des espèces et des milieux naturels sont les piliers de la formation.


La gestion passe par l’expertise naturaliste, la conception et la mise en œuvre de chantiers. La valorisation s’appuie sur la communication, l’animation nature et la sensibilisation.


Au-delà des cours, la formation s’articule autour de projets tutorés basés sur les commandes professionnelles des nombreux partenaires techniques, scientifiques ou œuvrant dans le domaine de la valorisation et l’animation nature.


Deux modules spécifiques sont proposés sur l’établissement : “Écologie des milieux aquatiques du bassin-versant de l’Aude” et “Valorisation Agroécologique d’une exploitation”.

Les chiffres clés​

0 %
Environ 80% de réussite à l’examen
Seule formation au niveau Bac + 2

dans ce domaine

Enseignement

professionnalisant

Contenu de la formation

Formation technique qualifiante

L’enseignement est basé sur les sciences et les techniques de l’aménagement, l’enseignement socio-culturel, la biologie-écologie, l’étude des acteurs de l’environnement et le droit de l’environnement.


Il a pour objectifs de mettre en évidence les composantes, les structures et le fonctionnement des espaces naturels, et de définir, réaliser, évaluer les opérations techniques et financières nécessaires à la gestion d’un espace naturel en intégrant un volet communication, médiation et éducation à l’environnement.


Les milieux étudiés en cours ou lors de voyages d’étude sont ceux de la zone méditerranéenne (montagne, zones humides, littoral, zones agricoles…).


Au-delà des cours, la formation s’appuie sur des projets tutorés basés sur les commandes professionnelles des nombreux partenaires techniques, scientifiques ou œuvrant dans le domaine de l’animation nature.

Une période de stage de 12 à 16 semaines permet aux étudiants de compléter leurs connaissances au sein de structures impliquées dans la gestion et la valorisation des espèces et des milieux.

Le titulaire d’un BTSA GPN peut être employé dans des structures de statuts et de tailles extrêmement variés : associations de protection de l’environnement, bureaux d’études, réserves et parcs naturels, collectivités territoriales, communautés de communes, syndicats de rivière, structures d’animation nature et développement durable, Fédérations de pêche et de chasse …

Il peut aussi être amené à animer des actions de sensibilisation et d’éducation du public à la nature, à l’environnement, à l’interprétation des milieux. Ces activités se pratiquent sur le terrain et touchent des publics d’âges, de cultures et de milieux variés (travail en collaboration avec les associations de protection de la nature, les parcs régionaux ou nationaux, les écomusées, les réserves, les MJC…).

  • Licence professionnelle (ex. Eau, écologie, géosciences, développement durable, agriculture et forêt,  aménagement du territoire,…)
  • Certificat de spécialisation 
  • Bachelor (ex. Gestion et Valorisation Naturaliste, Coordinateur en Environnement…)
  • Second BTSA en un an, pour acquérir une compétence complémentaire 
  • Entrée (sur concours) dans une école supérieure agronomique, une école nationale d’ingénieur des travaux (classe préparatoire post-bts conseillée) ou à l’École nationale du génie de l’eau et de l’environnement (ENGEES) 
  • Préparation d’un diplôme d’État JEPS.

Le site de formation

Site de Carcassonne

Infos complémentaires

Cadre de vie Carcassonne
Certificat de spécialisation conduite de production en agriculture biologique

À la une

SENTIER NATURE DE SAINT-PAULET : DES ETUDIANTS GPN SUR LE TERRAIN !
Le mercredi 25 novembre, ,Sabanovic Amélie, Soccol Lucie, Jonet Thomas et Charbonnier
Lire l’article