L'établissement en vidéo

Portraits d'anciens

Nos anciens se racontent

Pour commencer notre série de portraits...

nous allons rencontrer aujourd'hui la famille Therez !

Dans la nuit du 14 au 15 octobre, un torrent de boue a traversé Charlemagne emportant sur son passage la lingerie, l’infirmerie, inondant d’une eau marron et sale les couloirs du bâtiment G et le CDI, creusant sillon et crevasses dans le parc, soulevant le bitume à l’entrée des serres. Le spectacle au lever du jour était triste et dans les mémoires des premiers volontaires, le souvenir de 1999 revenait en surface.

Les serres sous les eaux

Et puis, petit à petit, chacun a trouvé de l’énergie, a saisi une raclette, un jet d’eau, une éponge pour que les locaux de Charlemagne retrouvent un visage normal et apaisé. De nouveaux bras se sont joints au mouvement, ceux d’enseignants, de personnels administratifs et techniques et même de retraités. Une équipe mise à disposition par la Région est arrivée sous les acclamations munie de la pompe à eau qui manquait. Le mardi, les cuisines ont été ouvertes pour offrir un repas aux volontaires. Entre temps, le CDI était à nouveau propre et accueillant, délesté certes d’ouvrages et d’ordinateurs noyés par la boue.

CDI inondation 2018 avantCDI inondations 2018 après

Pour masquer la tristesse de jeter dans la benne le contenu intégral de l’infirmerie, celui de bureaux dont les meubles avaient été enchevêtrés par la force de l’eau, et de toutes sortes de choses trouvées dans les couloirs et les locaux, pour gommer même cette tristesse, les rires fusaient entre deux inquiétudes pour les collègues dont nous n’avions pas de nouvelles, pour ceux aussi que nous savions sinistrés.

Au bout de deux jours, nous pouvions mesurer la force de la solidarité qui, en se serrant les coudes, avait réussi à amoindrir les manifestations dévastatrices d’une nature en furie.


Fil d'informations

Solidarité et citoyenneté pour les BTS de Charlemagne

Carcassonne solidarité, Secours populaire, ATD quart monde, MP2 environnement, Rêves Aude, Epicerie solidaire, Ligue des droits de l’Homme, Bouchons 11, Les amis de Mona, 9 associations locales ont répondu au projet proposé par les documentalistes du lycée Charlemagne. Projet régional de l’enseignement agricole «A l’école de la république 100% citoyen» qui permet de sensibiliser les jeunes étudiants de BTS première année à l’engagement citoyen, le bénévolat, la solidarité …  Cette après midi dense en échanges a permis aux étudiants d’engager une réflexion sur  une implication de leur part dans ses associations pour lesquelles l’humain est le credo.

 

          

 

 

Arrachage et nettoyage de parcelle par les bac pro

Les classes de première Bac Professionnel Horticulture et Viticulture étaient sur l'exploitation du lycée  le mardi 11 décembre pour nettoyer la parcelle de vigne du parc en vue de son arrachage.

 

   

Journée besogneuse

 

Le CFPPA continue son passage à l'ère digitale

Cette année, le CFPPA des Pays d’Aude a eu l’honneur d’être sélectionné au Trophée de la Formation Digitale Mixte organisé par VIVEA.

Lire la suite...

Un concours de taille au cordeau !

Le samedi 1er décembre a eu lieu la fête de la taille au Château de Prat de Cest organisée par l'ASAVPA Aude. Une trentaine de tailleurs audois et des départements limitrophes dont 3 apprentis du CFA de Limoux ont concourus dans une vigne de syrah de 15 ans d'âge.

Lire la suite...

Elèves et étudiants solidaires à nouveau auprès des viticulteurs audois

C'est avec plaisir que les élèves du lycée Charlemagne se sont associés au mouvement extraordinaire de solidarité vigneronne en faveur des sinistrés des inondations dernières.

      

Il est vrai que une heure à quarante élèves équivaut à une semaine de travail pour une personne seule. On peut facilement imaginer le soulagement apporté par une journée de travail à une petite centaine d'élèves motivés. Nos jeunes en plus de la découverte d'une des réalités pratiques du terrain ont pu apprécier aussi la puissance morale et physique de la solidarité dans le milieu agricole, puisque hier nous étions associés à plusieurs centaines de vignerons bénévoles venus de tous les coins du département et même de la région.