L’atelier Horticole : un support à la pédagogie

horticultureJusqu’ici les serres de Charlemagne étaient connues pour leurs productions de plants horticoles et maraîchers ouverts à la vente. Désormais, l’exploitation a recentré l’activité des serres sur la pédagogie. Utilisées par la section horticole du lycée et la formation continue, les parcelles dédiées à l'horticulture et au maraichage sont des lieux d’expérimentation et d’acquisition des gestes techniques.

Dans un processus de conversion en agriculture biologique, l’atelier horticole utilise dorénavant des semences et du terreau bio.

Afin de se former aux gestes techniques, se familiariser avec les équipements et observer, l'atelier horticole dispose :

  • De parcelles en pleine-terre
  • De parcelles sous-serres
  • D'une serre chauffée pour la collection étendue de plantes supports à la reconnaissance botanique et aux travaux de multiplication végétale (marcottage, stolonnage…)
  • D'un atelier sous abri pour réaliser les travaux de multiplication végétale et de rempotage
  • Des agroéquipements nécessaires à l'activité maraîchère et horticole (Motoculteur, motobineuse, semoir manuel, motteuse et rempoteuse)

 

Côté lycée

Les Bac pro Productions horticoles, encadrés par leur professeur M. BUISSONNADE bénéficient pour les cours pratiques d’une serre de 25m x 8m et d’une parcelle extérieure de même superficie. Ces deux espaces permettent à nos jeunes de comparer leurs actions sur les cultures sous serre et en pleine terre.

Salades d’hiver et de printemps, oignons blancs, rouges et pailles, fèves, ail et échalotes sont cultivés dés la rentrée par les élèves. Tandis que les terminales assurent le suivi des cultures et mettent en place l’itinéraire de cultures, les secondes et premières se forment aux gestes techniques et observent les conséquences des méthodes culturales utilisées sur les 2 espaces de plantation.

Quelle fierté pour nos élèves de récolter les fruits d’un travail bien mené puisque depuis le mois d’octobre la section horticole du lycée fournit en salades bio la cantine deux fois par semaine !

En parallèle les lycéens travaillent aussi sur les Plantes Aromatiques et Médicinales : reconnaissances, fiches techniques et utilisations : un beau projet à découvrir pendant les Journées Portes Ouvertes

 

Côté Formation continue

Les Stagiaires du BPREA encadrés par leur formateur Wallid CHOUCAIR ont accès à une parcelle en pleine terre de 20 m² et d’une mini-serre de 6m x 7m. Futurs exploitants agricoles en maraîchage, les apprenants travaillent en petits groupes sur un arpent de terre. Pour les former à la prise de décision, ils dressent eux-mêmes l’itinéraire cultural, choisissent les variétés à semer, réalisent la pose du système d’irrigation adéquat et l’entretien des cultures.

La production maraîchère est 90 % bio, les stagiaires sont donc formés aux méthodes agroécologiques comme le paillage pour diminuer l’entretien des parcelles, l’irrigation et préserver la vie du sol.

La contrainte principale réside dans le fait que les récoltes doivent être effectuées au mois de juin afin qu’ils repartent avec leur diplôme en poche mais aussi avec leurs légumes !

Si chacun est libre d’expérimenter ses propres méthodes et plantations, le formateur est là pour les conseiller sur les espaces entre les plantations, le choix du système d’arrosage et veiller aux bons déroulement de ces séances de travaux pratiques

Fil d'informations

Journée "Portes ouvertes"

Première journée "Portes ouvertes" site de Charlemagne 16 février 2019

     

Des BTS gestion et protection de la nature à Cuxac-Cabardès

Dans le cadre d’une animation pour le service Espaces Naturels Sensibles (ENS) du Conseil Départemental de l’Aude, des élèves de BTSA Gestion et Protection de la Nature (BTS GPN, Valentin Barrau, Ugo Pena, Helias Guiraud et Nicolas Busquets) sont intervenus dans la classe de Yannick Labenc (CM1, CM2), instituteur à l’école primaire de Cuxac-Cabardès. Cette animation avait pour thème la tourbière de Laprade, une zone humide protégée du département de l’Aude classée en ENS.

C’est autour d’une maquette spécialement confectionnée pour l’occasion que les étudiants ont pu  informer les élèves de CM1/CM2  sur les principales caractéristiques du  fonctionnement de la tourbière ainsi que sur  la Faune et la Flore spécifiques à ce milieu.

Mais le projet ne s’arrête pas là, une autre intervention des BTS GPN est prévue pour le mois de Mai 2019. Cette fois-ci les étudiants emmèneront  les enfants sur le terrain afin qu’ils puissent étudier la tourbière de façon plus pragmatique.

 

LES SCIENCES PARTICIPATIVES S’INVITENT A CHARLEMAGNE

Dans le cadre de leur Projet d’Initiative et de communication (PIC) , Aurélie Monier, Marinette Gonzalez, Sarah Cardin, Clément Perret-Morin,et Emilie Sanchez, étudiants en BTSA Gestion et Protection de la Nature ont installé deux mangeoires à oiseaux dans l’enceinte du lycée.

Grâce à l’application BirdLab, disponible sur tablettes et smartphones, ils initient trois classes de seconde générale et technologique à l’observation du comportement des oiseaux sur les mangeoires.

Après identifications des différentes espèces présentes sur le site, les données enregistrées lors de ces séances d’observation sont envoyées au Muséum National d’Histoire Naturelle .

Les étudiants responsables du projet, présenteront ce dispositif au public lors des journées portes-ouvertes le 16 février de 9h00à 12h30.

      

Exposition artistique : les oiseaux de notre région

Lilian Lagoute , Alexandre Lachièze et Clémence Gargallo, Romain Portes, quatre étudiants en BTSA Gestion et protection de la nature sont passionnés d’art et de nature. Pour les journées portes ouvertes du 16 février et du 30 mars, ils nous proposeront une exposition de dessins et photographies sur le thème des oiseaux de la région.

Lilian a réalisé les dessins, Alexandre la plupart des photographies, Clémence a conçu les fiches-espèce qui viennent renseigner chaque épreuve.

   

Lire la suite...

CONFÉRENCE VIGNES ET ASSOCIÉES

Dans le cadre du Projet d'Initiative et de Communication (PIC) 4 BTS gestion et protection de la nature, vont réaliser une conférence sur le thème de la viticulture et des cultures associées. Dans la perspective du programme agro-environnemental pour la France, instauré par le Ministère de l’écologie et du développement durable, le lycée Charlemagne de Carcassonne lance un projet auto-écologie qui portera sur une durée de trois ans.

Lire la suite...