En novembre, comme chaque année, les rencontres avec les Maîtres d'Apprentissage ont eu lieu pour les sites de Narbonne et de Carcassonne/ Limoux. Une occasion de consolider le lien qui unit le CFA Agricole de l'Aude et les professionnels de l'agriculture pour mener les apprentis vers la réussite à leur diplôme.

Mme Gaelle DELFOUR développeuse de l'apprentissage, était aux côtés de la Directrice du CFA, Mme Séverine JOLY, pour accueillir les maîtres d'apprentissage ayant signé un contrat en première année de formation.

La direction a insisté sur l'importance de faire régner un bon climat scolaire au CFA afin de continuer à garantir la qualité des formations, tout en évitant les décrochages scolaires ou les ruptures de contrat. Une préoccupation essentielle pour le bien-être de tous les apprentis formés entre Narbonne, Carcassonne et Limoux et qui n'est possible que si les maîtres d'apprentissage et centre de formation travaillent en partenariat.

 
 

Un contrat d'apprentissage dans les règles de l'art

Car c'est la pierre angulaire d'une formation en alternance réussie. Les maîtres d'apprentissage ont apprécié l'intervention de la chargée de développement : Gaëlle DELFOUR et Mme PEIRASSO, Chargée de l'Inspection de l'Apprentissage Agricole de la région Occitanie. Elles ont abordé tous les aspects réglementaires et les présenté les informations utiles à la mise en œuvre d'un contrat d'apprentissage.

Un petit rappel des obligations préalables à la signature du contrat :

  • Déclaration préalable à l'embauche auprès de la MSA
  • Certificat d'aptitude médicale de l'apprenti(e)
  • Évaluation des risques professionnels (en référence au document unique)
  • Dérogation à l'utilisation des machines dangereuse pour les moins de 18 ans

 

L'apprenti(e) : un(e) salarié(e) pas comme les autres

Il/elle est embauché(e) avant tout pour se former et passer un diplôme. Pour mener à bien sa formation le jeune dispose de deux points d'appui: le CFA où il suit les enseignements théoriques et l'entreprise où il reçoit une formation pratique auprès de son tuteur. Si l'entreprise signataire du contrat ne permet pas au jeune d'aborder tous les gestes pratiques du métier dans lequel il se forme, une convention pédagogique de stage peut être établie avec une deuxième entreprise Cette formation pratique complémentaire est en moyenne d'une durée de 8 semaines. Elle est réalisée à l'initiative du CFA et signée un mois avant le début du stage.

L'apprenti, salarié de l'entreprise, perçoit obligatoirement un salaire qui varie selon son âge, le diplôme préparé mais aussi l'expérience acquise antérieurement dans l'apprentissage, le cas échéant.

Le temps de travail est réglementé, et les mineurs ne peuvent excéder 35h de travail par semaine. Il est interdit de les faire travailler de nuit ou le week-end.

L'apprenti(e) s'engage, quant à lui, a être assidu(e) aussi bien lors des périodes réalisées au CFA que celles effectuées sur l'entreprise. Pour une année de formation, il/elle a droit à 5 semaines de congés payés pour 52 semaines travaillées.

 

L'apprentissage : une formule gagnant/ gagnant

Les maîtres d'apprentissage présents aux côtés de leurs apprentis se sont vu rappeler les nombreux avantages dont ils peuvent bénéficier dans le cadre du contrat d'apprentissage.

Pour l'employeur :

L'aide TPE jeunes apprentis : 4400€ versés au trimestre la 1er année, cette aide est octroyée pour l'accueil d'un apprenti mineur et doit être demandée lors du premier semestre de la signature du contrat sur le portail de l'alternance

  • L'aide régionale à l'embauche : 1000€ pour tous contrats signés. Cependant il est nécessaire que le contrat soit enregistré auprès de la Chambre d'Agriculture
  • La prime d'aide à la signature : 1000€ uniquement la première année lors de la signature du contrat
  • Le crédit d'impôt à l'apprentissage : 1600€ de déduction d'impôts directement imputé sur l'impôt sur le revenu de l'entreprise

Pour l'apprenti(e)

Le Conseil Régional finance un grand nombre d'aides aux apprentis

  • Il subvient aux premiers équipements de tous les apprentis sauf les BTSA. D'une valeur de 100€, les équipements sont achetés et distribués par le CFA Agricole à chacun des jeunes
  • Il octroie des réductions pour la vie quotidienne de l'apprenti sur simple présentation de la carte d'apprenti délivrée par le CFA Agricole.
  • Il prend en charge une partie des frais de déplacements réalisés entre le domicile familial et le CFA
  • Il indemnise à hauteur de 5€/ nuitée passée à l'internat
  • Il indemnise à hauteur de 2€/ repas consommé au restaurant scolaire du CFA
  • Il aide a passage du permis de conduire à hauteur de 500€ (attention, s'adresser aux auto-écoles agréées « Permis à 1 euro par jour ») et ce, à partir de la deuxième année de CAPa
  • Il indemnise avec une Aide à la Recherche au Premier Emploi pendant 4 mois après l'obtention du diplôme (renseignements à demander à la Direction du CFA)

Œuvrer ensemble pour la réussite des apprenti(e)s

Pendant une heure, les maîtres d'apprentissage se sont entretenus avec les équipes pédagogiques. Ce temps de travail, attendu et crucial pour la rencontre, a permis aux maîtres d'apprentissage de mieux comprendre comment exercer leur tutorat. Les coordonnateurs des formations ont répondu aux questions concernant le programme de la formation et le référentiel des tâches à accomplir sur le lieu de travail. Une condition essentielle pour former et évaluer l'apprenti au mieux.

Chaque coordonnateur a présenté le carnet d'apprentissage, véritable passerelle pédagogique entre l'entreprise et le centre pour la formation de l'apprenti. En effet, ce carnet doit être rempli par l'apprenti semaine après semaine, et signé par le coordonnateur et le maître d'apprentissage hebdomadairement. Il permet aux formateurs d'utiliser les travaux réalisés en entreprise comme supports de cours. L'entreprise peut quant à elle s'y référer pour confier certaines tâches plutôt que d'autres au regard de ce qui a été vu en cours.

Pour l'apprenti ce document est un support idéal pour préparer ses épreuves professionnelles.

Pour clore ces rencontres sur une note conviviale, le CFA a convié les maîtres d'apprentissage, apprentis présents, intervenants et équipes pédagogiques à se restaurer autour d'un apéritif-dînatoire où les échanges ont continué dans la bonne humeur.


Fil d'informations

Solidarité et citoyenneté pour les BTS de Charlemagne

Carcassonne solidarité, Secours populaire, ATD quart monde, MP2 environnement, Rêves Aude, Epicerie solidaire, Ligue des droits de l’Homme, Bouchons 11, Les amis de Mona, 9 associations locales ont répondu au projet proposé par les documentalistes du lycée Charlemagne. Projet régional de l’enseignement agricole «A l’école de la république 100% citoyen» qui permet de sensibiliser les jeunes étudiants de BTS première année à l’engagement citoyen, le bénévolat, la solidarité …  Cette après midi dense en échanges a permis aux étudiants d’engager une réflexion sur  une implication de leur part dans ses associations pour lesquelles l’humain est le credo.

 

          

 

 

Arrachage et nettoyage de parcelle par les bac pro

Les classes de première Bac Professionnel Horticulture et Viticulture étaient sur l'exploitation du lycée  le mardi 11 décembre pour nettoyer la parcelle de vigne du parc en vue de son arrachage.

 

   

Journée besogneuse

 

Le CFPPA continue son passage à l'ère digitale

Cette année, le CFPPA des Pays d’Aude a eu l’honneur d’être sélectionné au Trophée de la Formation Digitale Mixte organisé par VIVEA.

Lire la suite...

Un concours de taille au cordeau !

Le samedi 1er décembre a eu lieu la fête de la taille au Château de Prat de Cest organisée par l'ASAVPA Aude. Une trentaine de tailleurs audois et des départements limitrophes dont 3 apprentis du CFA de Limoux ont concourus dans une vigne de syrah de 15 ans d'âge.

Lire la suite...

Elèves et étudiants solidaires à nouveau auprès des viticulteurs audois

C'est avec plaisir que les élèves du lycée Charlemagne se sont associés au mouvement extraordinaire de solidarité vigneronne en faveur des sinistrés des inondations dernières.

      

Il est vrai que une heure à quarante élèves équivaut à une semaine de travail pour une personne seule. On peut facilement imaginer le soulagement apporté par une journée de travail à une petite centaine d'élèves motivés. Nos jeunes en plus de la découverte d'une des réalités pratiques du terrain ont pu apprécier aussi la puissance morale et physique de la solidarité dans le milieu agricole, puisque hier nous étions associés à plusieurs centaines de vignerons bénévoles venus de tous les coins du département et même de la région.